740 229 visites 12 visiteurs

Interview - Rémi Garranger - Entraîneur Cécifoot

16 juin 2020 - 16:53

Interview Rémi - Cécifoot 

Cette semaine c’est Rémi Garranger, entraîneur de l’équipe de Cécifoot du Sporting Club Schiltigheim depuis 2015 mais également entraîneur de l’équipe de France Espoirs qui répond à notre interview. 

Arrivé au Sporting en 2015, Rémi passionné de football se consacre au développement du Cecifoot.

  • Peux-tu rapidement nous expliquer qu’est-ce-que le Cecifoot ? 

Contraction entre « cécité » et « football », le cécifoot est la pratique du football pour personnes déficientes visuelles. On distingue deux catégories :

  • B1 = Pratique pour les personnes non-voyantes ou très malvoyantes. Plusieurs adaptations sont nécessaires dans cette catégorie comme : un ballon sonore, un bandeau sur les yeux pour garantir l’équité, le signalement obligatoire sur le terrain (« voy »), un terrain réduit de 40 sur 20m, des guides voyants par zones (défense, milieu, attaque) et des barrières latérales pour fluidifier le jeu.

  • B2-B3 = pratique pour les personnes malvoyantes. Dans cette catégorie, les joueurs utilisent leur reste visuel pour pratiquer. Quelques adaptations sont tout de même nécessaires : un ballon sonore, un terrain réduit et l’utilisation des barrières (comme au foot-à-5).  

  • Peux-tu nous expliquer ton parcours, quels sont les raisons qui t’ont poussé à devenir entraîneur de Cécifoot ?

Je suis diplômé d’un Master STAPS en activités physiques adaptées et santé mais aussi amoureux de football. Cette discipline est le mixe parfait entre mes compétences professionnelles et ma passion. Je dois dire que je suis autant passionné de football que de cécifoot.

J’ai découvert cette discipline en 2015. Cette même année, sous l’impulsion de Lucas IGNATOWICZ (ancien sélectionneur de l’équipe de France de cécifoot) et accompagné de Julien CHAUSSEC (actuel Directeur sportif de l’Association Sportive de Strasbourg), nous décidons de développer le cécifoot en Alsace. Le Sporting était alors pour nous le club idéal de part son ouverture envers la discipline et ses infrastructures (terrain d’entraînement, accessibilité, …).

  • En quoi consistent les séances d’entraînement ? 

Le cécifoot c’est, avant tout, du football. Donc je conçois, organise et planifie mes séances sur le modèle du football. C’est ensuite que je m’adapte pour que mes séances soient adaptées à mon public : prise d’information, repères sur le terrain, animation verbale, explication des exercices…

Par exemple : j’utilise parfois la paume de la main de mon joueur pour lui expliquer un déplacement, un geste technique, … Je dois aussi être capable d’expliquer avec précision mes consignes pour les exercices, situations, matchs, …

 

  • Combien y-a-t-il d’équipes de Cécifoot en France ? Comment se déroulent les matchs/ championnats ?

Le championnat français compte 9 équipes en catégorie B1 et 7 dans la catégorie B2-B3.

Etant donné que se rencontrer entraîne de longs déplacements (nous sommes la seule équipe dans la région Grand-Est), nous organisons plusieurs week-ends dans l’année où chaque équipe fait plusieurs matchs.

Nous avons aussi la Coupe de France qui regroupe toutes les équipes et se déroulent sur un week-end. Sur le principe d’un tournoi, le gagnant de la finale remporte la coupe de France.

  • Aujourd'hui le Cécifoot (et l'handisport en général) est peu médiatisé, sens-tu une évolution tout de même sur les dernières années ?

Oui, l’évolution est positive grâce aux jeux de Paris 2024 car le cécifoot est un sport paralympique. Cette progression est le fruit de l’implication de nombreux bénévoles en France. Cependant pour moi, le développement est encore trop lent et nous sommes très peu soutenu.

 

  • Le Cécifoot est plus qu’un sport, c'est une discipline porteuse de valeurs. Quelles sont les valeurs véhiculées par ce sport ?

Les valeurs que véhicule la discipline sont la mixité, le partage et la détermination.

Je me souviens de la finale de Coupe de France 2017 à Schiltigheim où un joueur a pratiqué avec une déchirure du quadriceps et l’autre avec une côte fêlée. Cette équipe est sortie vainqueur du tournoi.

  • Quel message peux-tu transmettre à nos abonnés pour leur donner l’envie d’assister à des matchs de Cécifoot ? 

Je dirais que c’est une expérience unique qui offre un spectacle sportif de qualité et nous apporte des émotions rares. C’est pour moi une leçon de vie donnée par des personnes que notre société exclue.

Il faut notamment le montrer à nos jeunes générations car ce sont elles qui demain auront le pouvoir de changer le regard envers la personne en situation de handicap.

 

 

 

Interview réalisée le : 16/06/2020

Commentaires

Interview Baptiste RIBIER - Éducateur des féminines

23 juin 2020 16:48

Interview Baptiste RIBIER - Éducateur des féminines
Cette semaine c’est Baptiste RIBIER arrivé au Sporting en 2013, éducateur des U13 féminines la saison prochaine, qui répond à notre interview.   Quel est ton parcours dans le foot ?  En tant que footballeur, j’ai joué pendant 15 ans à l’US Hirsingue... Lire la suite

6 Derniers matchs

? ? ? ? ? ?

Répartition des buts

37 buts marqués
40 buts encaissés

Graphique des victoires