740 221 visites 6 visiteurs

Interview François-Xavier Runtz - Joueur Équipe 1

28 avril 2020 - 17:33

Cette semaine, François-Xavier Runtz s’est prêté au jeu de l’interview confinement.
Licencié au Sporting depuis 2001-2002, François-Xavier dit « Mimi » est l’enfant vert du Sporting. Le Stade de l’Aar l’a vu grandir, s’entraîner, il y a marqué ses premiers buts, connu ses premières victoires et ses premières défaites, des moments de joies et de déceptions...

De débutant à joueur titulaire en équipe 1, « Mimi » revient sur ces longues années au Sporting.

 

  • Comment vas-tu en cette période compliquée ?

Bonjour à tous, alors je vais bien et ma famille va bien également et c’est ce qui compte le plus pour moi évidemment. Mais je n’oublie pas les familles touchées par ce virus et je leurs transmet beaucoup de force et de courage, ainsi qu’à tout le personnel soignant qui oeuvre chaque jour pour sauver des vies et à qui nous pouvons que dire MERCI.

  • Arrives-tu à t’entrainer de façon quotidienne ?

Oui j’arrive a m’entrainer de façon quotidienne, j’ai de la chance d’habiter une maison avec un jar- din ce qui me facilite la chose. J’essaye de courir de temps en temps, de faire du vélo (elliptique) mais aussi des exercices d’endurance et du renforcement musculaire.

  • Tu seras au top de ta forme pour la reprise ?

Dire que je serais au top pour la reprise serait un mensonge parce que d’ici la reprise (à ce jour on ne sait toujours pas à quelle date elle se fera), s’entrainer comme tous les jours aux entrainements est impossible. On ne peut pas trop toucher le ballon, pas trop sortir pour courir et j’en passe, du coup c’est pas facile de rester au top de sa forme mais il faut faire avec.
C’est à la reprise qu’il faudra beaucoup travailler surtout pour nous permettre de revenir au top pour la saison prochaine.

 

 

  • Es-tu resté en contact avec tes coéquipiers ?

Oui je reste en contact avec l’équipe grâce à notre groupe sur WhatsApp, où l’on se tient régulièrement au courant les uns et les autres.

Je suis davantage en contact avec certains comme Ben (Genghini), Larsen (Touré), Rako, Jaf... Les anciens un peu (rires)

  • Au niveau du football qu’est ce qui te manque le plus pendant le confinement ?

Honnêtement ? Tout.
C’est très difficile du jour au lendemain de passer d’un entrainement par jour à zéro et de rester confiner à la maison. Rien ne me manque en particulier ; les matchs, les entrainements, la vie dans le vestiaire c’est un tout et ça commence à faire long mais il faut encore patienter parce qu’il y a plus grave que ça.

  • À la fin du confinement, quelle est la première chose que tu feras ?

Revoir ma famille, ma copine et mes amis qui me manquent beaucoup et ensuite remettre mes crampons et jouer au foot (rires). 

  • Tu es licencié au Sporting depuis 19 années, peux-tu rapidement revenir sur ton parcours sportif ? Et nous dire quels sont tes plus beaux souvenirs pendant toutes ces années ?

Mon parcours sportif a commencé dans mon village natal à Nordheim où j’y ai fait ma première année débutante avant d’être détecté lors d’un tournoi par Bertrand Schwoerer (à l’époque j’étais attaquant de pointe). Ensuite j’ai fait toutes mes classes au Sporting jusqu’à atteindre l’équipe première. Ce qui à toujours été un objectif pour moi (et surtout ma maman) (rires)

 

 

Mes plus beaux souvenirs pendant toutes ces années au club sont plutôt quand j’étais petit, nos montées successives, nos victoires en coupe, nos tournois... c’était une belle époque !

 

 

  • Quel est l’éducateur, entraîneur qui t’a le plus marqué ?

L’éducateur qui m’a le plus marqué ? Honnêtement il n’y en a pas forcément un en particulier. Ils m’ont tous marqué à leur façon.
Que ce soit Bertrand Schwoerer avec qui j’ai appris « les bases » du football.
Romain Reynaud (avec qui j’ai encore des contacts), c’était quelqu’un de charismatique et qui avait une vision du football très développé, (formé à l’AS St Etienne, il jouait à cette époque en équipe première au Sporting et a ensuite fini professionnel).Il arrivait à nous transmettre de bonnes valeurs à nous qui étions petit.
Il m’a beaucoup appris et m’a même changé de poste, en me passant d’attaquant à défenseur en raison de ma « vision du jeu » me disait-il.
Mais aussi Jean-Luc Peter, Stéphane Soppo-Din qui m’a beaucoup apporté et qui m’apporte tou- jours d’ailleurs (rires), Djamel Ferdjani qui m’a lancé dans le monde sénior en équipe réserve puis José Guerra qui m’a intégré dans le groupe de l’équipe première et aujourd’hui Stéphane Crucet qui me fait confiance et qui m’a véritablement lancer à ce niveau la.
Je les remercie tous !

 

 

 

Test1.png

 

  • Quelle était ta plus belle saison ?

Je ne saurais même pas te dire tellement il y a eu de saison (rires), elles ont été toutes aussi belles les unes que les autres mais si je dois en démarquer une ou deux ça serait peut-être mes saisons de U17 et U19. Ou alors celles quand j’étais plus petit.

 

 

  • Beaucoup de jeunes du Sporting rêvent un jour de jouer sur le stade de l’Aar et de rejoindre l’effectif de l’équipe 1, peux-tu leur donner un conseil pour y arriver ?

Je ne suis pas très bon en conseil mais ce que je peux leurs dire c’est de travailler beaucoup à chaque entraînements, être bon à chaque match mais aussi de rester discipliné et intègre.

  • Enfin peux-tu donner un conseil à nos jeunes pour qu’ils gardent la forme et le moral jusqu’à la fin du confinement ?


Déjà de rester à la maison et de respecter le confinement parce que c’est très important afin de combattre ce virus, même si c’est difficile et pas dans nos habitudes.

Faire du renforcement musculaire, prendre un ballon, jongler, appeler ses amis pour rigoler et penser à autre chose... Essayer de s’occuper un maximum pour ne pas déprimer!

 

 

Photos : Véronique Runtz 

Interview réalisée le : 28/04/2020

Commentaires

Yvan BARET 29 avril 2020 13:37

Mimi a toujours été une belle personne, un bon gars qu'on ne peut qu'aimer ......

Interview Baptiste RIBIER - Éducateur des féminines

23 juin 2020 16:48

Interview Baptiste RIBIER - Éducateur des féminines
Cette semaine c’est Baptiste RIBIER arrivé au Sporting en 2013, éducateur des U13 féminines la saison prochaine, qui répond à notre interview.   Quel est ton parcours dans le foot ?  En tant que footballeur, j’ai joué pendant 15 ans à l’US Hirsingue... Lire la suite

6 Derniers matchs

? ? ? ? ? ?

Répartition des buts

37 buts marqués
40 buts encaissés

Graphique des victoires