975 628 visites 7 visiteurs

L’éternel Wissam Chakrouni

12 novembre 2019 - 17:45

Samedi, malgré la défaite face à Belfort, les spectateurs du stade de l’Aar ont pu redécouvrir l’infatigable Wissam Chakrouni.

Wissam Chakrouni a beau avoir 36 ans, son âge est difficilement perceptible quand le milieu de terrain s’ébroue sur les pelouses. Depuis une quinzaine d’années, il arpente les pelouses avec toujours autant d’élégance. « J’ai l’impression que je me bonifie avec le temps », confie-t-il avec un large sourire.

Habitué à jouer le rôle de grand frère au sein de l’équipe réserve schilikoise en Régional 2, le trentenaire a, une fois de plus, enfilé le bleu de chauffe pour venir dépanner le milieu du Sporting. « Le coach me connaît et il sait que je peux le faire », prononce-t-il.

Samedi, malgré la défaite face à Belfort, les spectateurs du stade de l’Aar ont pu redécouvrir l’infatigable Wissam Chakrouni. 

Wissam Chakrouni a beau avoir 36 ans, son âge est difficilement perceptible quand le milieu de terrain s’ébroue sur les pelouses. Depuis une quinzaine d’années, il arpente les pelouses avec toujours autant d’élégance. « J’ai l’impression que je me bonifie avec le temps », confie-t-il avec un large sourire.

Habitué à jouer le rôle de grand frère au sein de l’équipe réserve schilikoise en Régional 2, le trentenaire a, une fois de plus, enfilé le bleu de chauffe pour venir dépanner le milieu du Sporting. « Le coach me connaît et il sait que je peux le faire », prononce-t-il.

« Je vais bien dormir »

Intensité dans les courses, présence dans les duels, celui qui fêtait sa première titularisation de la saison en N2 n’a pas déçu.

Même s’il concède que le rythme est différent par rapport au R2, où il a l’habitude de se produire.

« Je vais bien dormir ce soir », plaisante-t-il. C’est que son activité dans le milieu, où il a “gratté” des ballons, a été précieuse mais insuffisante sur le plan comptable. Le Sporting a concédé une nouvelle défaite, sa sixième déjà cette saison. « C’est vraiment dommage car on a eu les occasions. Mais on n’a pas été assez efficace », constate-t-il.

Si Schiltigheim s’approche dangereusement de la zone rouge, l’expérimenté milieu défensif ne s’inquiète pas outre mesure.

« Ça va finir par tourner du bon côté », estime-t-il. Dans les semaines à venir, le milieu de terrain devrait voir ça de loin. Il reprendra son rôle de leader au sein de l’équipe réserve.

Avec son job de responsable d’exploitation dans une boîte de transports, Wissam Chakrouni n’a guère le temps de s’entraîner le matin avec l’effectif du onzième de N2.

« La semaine, je travaille de 8h à 18h. Et puis je pense que ma carrière est derrière moi », analyse-t-il.

Justement, s’il se sent encore bien sur un terrain, l’Alsacien profite au maximum de ses derniers instants sur les pelouses. En juin, celui qui n’a connu que deux clubs durant sa riche carrière (Vauban et donc Schiltigheim) remisera les crampons au placard.

« J’aime le foot mais avec mon emploi du temps chargé, je dois penser à ma famille », admet-il.

C’est qu’en plus de son travail, celui qui porte les couleurs du Sporting depuis huit saisons est éducateur au club, en charge des U17.

« Je suis au stade de l’Aar du lundi au dimanche. Je dois penser à mes proches », avoue-t-il.

Les amoureux du ballon rond en Alsace sont prévenus. Il leur reste encore six mois pour profiter des qualités de Wissam Chakrouni.

 

 

JULIEN PARCINSKI

DNA 11/11/2019

 

 

Commentaires

Interview Baptiste RIBIER - Éducateur des féminines

23 juin 2020 16:48

Interview Baptiste RIBIER - Éducateur des féminines
Cette semaine c’est Baptiste RIBIER arrivé au Sporting en 2013, éducateur des U13 féminines la saison prochaine, qui répond à notre interview.   Quel est ton parcours dans le foot ?  En tant que footballeur, j’ai joué pendant 15 ans à l’US Hirsingue... Lire la suite

6 Derniers matchs

? ? ? ? ? ?

Répartition des buts

37 buts marqués
40 buts encaissés

Graphique des victoires