771 131 visites 1 visiteur

National 2 / Après SC Schiltigheim – Croix (1-0)

13 novembre 2018 - 09:11

La force tranquille

Dans une défense où le flottement était persistant, Schiltigheim a pu compter sur son gardien, Guillaume Gauclin. Et malgré la victoire, le portier avait du mal à s’extasier sur ces trois précieux points.

Il y a des clubs qui se contentent du résultat stricto sensu et d’autres pour lesquels la manière est quasiment aussi importante.

À Schiltigheim, la tradition du beau jeu, instituée par le regretté René Kuntz, prolongée par José Guerra et perpétuée par Stéphane Crucet, est une donnée essentielle.

À force de gâcher des occasions, Schiltigheim a failli voir revenir Croix

C’est pour cela qu’à la fin de la rencontre, Guillaume Gauclin faisait la moue dans les travées du stade de l’Aar. « Évidemment, les trois points nous font du bien au niveau du bilan comptable, mais c’était un peu tiré par les cheveux », regrettait le gardien malgré son troisième clean sheet de la saison.

Dans une rencontre agréable entre deux équipes joueuses qui prenaient pas mal de risques, les spectateurs ont assisté à un beau match de football. Les entraîneurs peut-être un peu moins.

Et avec beaucoup d’erreurs et d’approximations dans des zones dangereuses, c’est un petit miracle d’avoir assisté à un score minimaliste tant ce match aurait pu accoucher d’un nul avec énormément de buts.

De quoi agacer Guillaume Gauclin. « On s’est mis en difficulté tout seuls. Le match n’était pas abouti. On aurait pu se mettre à l’abri dès la mi-temps. » Pire, Croix a failli revenir, mais les attaquants nordistes sont tombés sur un gardien vigilant.

Interventions décisives

Fort de son expérience, il était attentif lors d’une passe en profondeur d’Hassani pour Habbas (31e ). À la suite d’une perte de balle de Metzler, Hassani décalait parfaitement De Parmentier, mais Gauclin se couchait parfaitement pour sortir le tir puissant du Croisien (37e ).

Enfin, à la fin du match, sa sortie empêchait le meilleur buteur de la poule, Habbas, de pousser le centre tendu de Guenoun dans les filets (84e ).

Samedi, le gardien aux 99 matches de Ligue 2 a fait gagner deux points à son équipe, même si celui-ci préférait le terme « éviter d’en perdre ». « Les compliments me font plaisir, mais je préfère qu’on ne parle pas de moi », expliquait-il avec humilité.

« Je suis là pour réparer les erreurs. Tout le monde en fait, moi le premier. Je dois encourager mes partenaires », poursuivait-il en détaillant son rôle.

Avec cette victoire, les Schilikois intègrent le quatuor de tête et reviennent à quatre points du leader, Créteil. La semaine prochaine, place à la Coupe de France et un déplacement à Épernay pour affronter Avize-Grauves (R2) dans le cadre du 7e tour.

Toujours tourné vers l’avenir

L’occasion aussi pour Guillaume Gauclin de célébrer le dixième anniversaire de son sacre dans cette compétition avec Guingamp. Mais pour l’homme de 37 ans, ce souvenir est anecdotique. « À vrai dire, je m’en fiche. Le passé, c’est le passé. L’important, c’est toujours le prochain match. »

En championnat, la rencontre suivante opposera les Alsaciens à Sainte-Geneviève. Les Parisiens les devancent au classement de deux unités. En cas de victoire, Schiltigheim s’installerait sur le podium. Et pour Guillaume Gauclin, il n’y a que ça qui compte.

Julien PARCINSKI

Commentaires

Interview Baptiste RIBIER - Éducateur des féminines

23 juin 2020 16:48

Interview Baptiste RIBIER - Éducateur des féminines
Cette semaine c’est Baptiste RIBIER arrivé au Sporting en 2013, éducateur des U13 féminines la saison prochaine, qui répond à notre interview.   Quel est ton parcours dans le foot ?  En tant que footballeur, j’ai joué pendant 15 ans à l’US Hirsingue... Lire la suite

6 Derniers matchs

? ? ? ? ? ?

Répartition des buts

37 buts marqués
40 buts encaissés

Graphique des victoires